Home / On en parle / Chocolatine VS Pain au Chocolat

Chocolatine VS Pain au Chocolat

Nous sommes dimanche et comme pratiquement toutes les semaines, je m’accorde un moment privilégié de rassemblement avec des amis autour d’un brunch maison… Œufs bénédicte, muffins au saumon, verrines de yahourt aux céréales et fruits secs, jus carotte / pomme / gingembre (faites vos jus vous-même, c’est un régal) et bien sûr, des viennoiseries !

Croissants, pains au chocolat… Mais devrait-on dire chocolatines ? C’est l’un des débats culinaires les plus animés de l’Hexagone depuis des années !

 

 

Revenons à la base : techniquement parlant, cette viennoiserie est faite de pâte levée feuilletée comme le croissant, et non de pâte à pain au lait ou à brioche comme le sont par exemple le pain viennois ou le pain au lait. Dans Chocolat, mots & gestes, ouvrage co-écrit avec Alain Ducasse, Nicolas Berger note que le terme «pain au chocolat» désignait au départ un simple bout de pain dans lequel on fourrait une barre de chocolat, pour le goûter des écoliers. Pour les boulangers autrichiens, le « pain au chocolat » évoque tout autre chose, c’est le Schokoladebrot, qui ressemble plus à un cake au chocolat. Il est donc probable que le premier terme pour désigner une viennoiserie fourrée au chocolat ait été « Chocolatine », à cause de cette déformation linguistique.

 

Le terme « chocolatine » est roi dans le Sud-Ouest (et semble aussi être privilégié à l’étranger), tandis que le « pain au chocolat » est utilisé dans le reste de la France. Enfin ne nous plaignons pas de cette gentille bataille, nos amis les Belges utilisent l’expression de « couque en chocolat »…

Mais peu importe la dénomination, tout le monde (ou presque) s’accordera à dire que le plaisir de la dégustation de cette viennoiserie surpasse tout !

 

Et vous, quel terme utilisez-vous ? Filez à la boulangerie, à vos votes !

Allez ! suis moi...

Enjoy Chérie Chéri ? Suis moi...